L’inquiétude monte à Brazzaville face au Coronavirus

Après la déclaration d’un cas confirmé de coronavirus à Brazzaville, l’inquiétude des Brazzavillois flambe. Les populations demandent aux autorités de renforcer les mesures d’hygiène et de désinfecter tous les espaces publics pour éviter la propagation de cette pandémie dans le pays.

Après la déclaration d’un cas confirmé de coronavirus à Brazzaville, l’inquiétude des Brazzavillois flambe. Les populations demandent aux autorités de renforcer les mesures d’hygiène et de désinfecter tous les espaces publics pour éviter la propagation de cette pandémie dans le pays.
X Crédits : X
Cette épidémie qui se transmet d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne tousse ou éternue. Depuis l’annonce d’un premier cas de coronavirus, les populations ont envahi les marchés, supermarchés et pharmacies pour se procurer des masques et du liquide hydro-alcoolisé.

 « Vaut mieux prévenir que guérir, car cette épidémie est mortelle, nous achetons les cache-nez pour nous protéger contre le coronavirus, parce qu’une personne atteinte ne présente aucun symptôme le premier jour », dit une Brazzavilloise, au marché total.

Les autorités nous ont averti de laver régulièrement et soigneusement les mains avec les liquides alcoolisés, malheureusement dans la plupart de supermarchés les solutions hydro-alcoolisées sont en rupture et nous savons plus quelle précaution prendre, s’indigne Victor Mapassi.

 Par mesures de prudence, certains chauffeurs de taxi ont opté pour le port de masques, question de se protéger. « Le risque de contamination est à 80% entant que chauffeur, parce que nous conduisions toute sorte des personnes en provenance de différents pays et nous ne savons pas laquelle est atteinte », fait savoir Roger conducteur de taxi.

Pour éviter la propagation de cette maladie dans les écoles, l’ambassade de France au Congo a décidé de suspendre les cours dans les établissements français au Congo, a l’exemple du lycée Saint Exupéry de Brazzaville et le lycée Charlemagne à Pointe-Noire ce, jusqu’à nouvel ordre. Dans les perspectives certains supermarchés ont initié le système de lavement des mains avec la solution alcoolique avant d’y accéder.

Cependant, au niveau de certains administrations publiques, aucun dispositif de prévention contre cette la pandémie du coronavirus, n’a été mise en place, alors que le gouvernement ne cesse de sensibiliser la population sur les mesures préventives pour lutte contre le Covid19.

Malgré la présence du coronavirus au Congo, les habitants vaquent librement à leur occupation quotidienne.