L’accord entre Tesla et Glencore remet en selle le cobalt congolais

Le constructeur Tesla se fournira en cobalt auprès de Glencore pour ses nouvelles usines de batteries. Le fabricant américain de véhicules électriques choisit donc délibérément de s’approvisionner en métal extrait en République démocratique du Congo.
Le constructeur Tesla se fournira en cobalt auprès de Glencore pour ses nouvelles usines de batteries. Le fabricant américain de véhicules électriques choisit donc délibérément de s’approvisionner en métal extrait en République démocratique du Congo.
X Crédits : X

L’Américain Tesla achètera 6 000 tonnes de cobalt par an au Suisse Glencore. Des quantités qui seront destinées aux nouvelles usines de batteries du constructeur de véhicule électrique, à Shanghai puis à Berlin.

Ce ne sont pas des quantités énormes pour l’instant, mais ce sera fatalement du cobalt de République démocratique du Congo, Glencore exploitant deux grandes mines dans ce pays. Cela peut paraître surprenant étant donné la mauvaise réputation qui entoure le cobalt congolais aux Etats-Unis, entre soupçons de travail des enfants et minerai des conflits.

Les batteries sans cobalt ne sont visiblement pas la panacée

Mais les alternatives au cobalt congolais ne sont finalement pas si faciles à trouver. Des batteries électriques sans cobalt ont bien été mises au point, non plus au lithium-ion mais au lithium-fer-phosphate. Le problème c’est qu’elles ont un plus faible rendement, à ce jour. Le cobalt congolais, 60% de l’offre mondiale, reste donc incontournable pour assurer l’essor du véhicule électrique. Tesla, qui devra multiplier par sept ses capacités dans les dix ans qui viennent l’a bien compris, et a soutenu la semaine dernière l’approvisionnement de RDC, «  où nous voulons être sûr, a déclaré le constructeur américain, que les minerais proviennent de mines qui respectent nos standards sociaux et environnementaux. »

Contrôler l’approvisionnement depuis la mine jusqu’au véhicule

C’est la stratégie de Tesla, contrôler l’approvisionnement de ses fabricants de batterie. Beaucoup d’autres constructeurs automobiles abandonnent cette responsabilité à leurs fournisseurs. Tesla a délibérément choisi Glencore parce qu’il est l’un des deux seuls groupes miniers de RDC certifiés par l’Initiative des minerais responsables de l’OCDE.

Ce contrat est une revanche pour le géant suisse du négoce et des mines, encore poursuivi par la justice aux Etats-Unis. Les cours du cobalt pourraient aussi en profiter un peu et rebondir de leur plancher de 30 000 dollars la tonne. Ils ont perdu deux tiers de leur valeur en deux ans.